COMMENT CHOISIR SON SYSTÈME DE VIDÉO SURVEILLANCE

COMMENT CHOISIR SON SYSTÈME DE VIDÉO SURVEILLANCE ?

Un système de vidéo surveillance est un équipement destiné à la maison, à l’entreprise, au point de vente pour enregistrer et restituer en cas de besoin les images d’un événement qui s’est déroulé. On parle alors de vidéo surveillance, voire de vidéo protection.

La vidéo surveillance ne concerne donc pas les caméras IP domestiques qui donne uniquement une vision instantanée à distance le temps d’une consultation sur un smartphone ou un ordinateur. Il n’y a dans ce cas aucun enregistrement et parler de vidéo surveillance serait alors impropre.

Un système de vidéo surveillance est donc constitué d’un enregistreur, que l’on nomme aussi stockeur ou DVR dans lequel un disque dur conservera les images, d’une ou plusieurs caméras, d’un écran et de différents câbles pour relier ces éléments les uns aux autres.

COMMENT CHOISIR LA BONNE TECHNOLOGIE ?

Deux technologies cohabitent dans le domaine de la surveillance vidéo depuis des dizaines d’années. Il y les tenants de l’IP et les tenants de l’analogique. Les premiers arguant de la qualité des images, les seconds de la simplicité et du coût raisonnable.

S’il est vrai que ces arguments ont prévalus, il faut reconnaître que la vidéo surveillance a connu une grande (r)évolution vers 2014 / 2015 et que les cartes ont été rebattues.

La haute définition prévaut maintenant dans tous les nouveaux équipements de vidéo surveillance présents sur le marché qu’ils s’agissent de caméras IP ou de caméras coaxiales.

A – Comment reconnaître une caméra analogique ?

Une caméra analogique est une caméra branchée sur son enregistreur avec des câbles coaxiaux dit parfois KX6 ou RG59. Jusqu’aux années 2014/2015, la résolution de ces caméras de surveillance s’exprimait en ligne. On parlait alors de caméras équipées de capteur 420 lignes, 600 lignes et ce jusqu’à 1000 lignes.

B – Comment reconnaître une caméra IP ?

Une caméra IP est une caméra qui se raccordent avec un câble ethernet et dont les connexions sont des prises RJ45.
La résolution des caméras IP s’exprime en Megapixels (millions de pixel dans une image). On parle ainsi d’une caméra 1MP, 2MP, 3MP jusqu’à 12 MP, voire même au delà.

Dorénavant, les caméras analogiques (ce terme subsiste bien qu’il soit devenu impropre) possèdent quasiment les mêmes résolutions que les caméras IP. On parle alors de caméras HDCVI, HDTVI ou AHD dont les résolutions vont de 1 à 8 Megapixels (pour le moment…)


 

COMMENT CHOISIR LA BONNE CAMÉRA DE SURVEILLANCE ?

 

A – En fonction de sa résolution

Il faut choisir ses caméras de surveillance en fonction de ce qu’elles doivent visionner.
Il existe en caméras coaxiales (HDCVI) ou IP trois résolutions principales : 720P, 1080P et 4 MP.


– En 720P, on obtient une image d’un million de pixels avec une taille d’image de 720 x 1280 pixels. Cette résolution peut largement suffire pour surveiller un jardin, un magasin où l’on a besoin d’identifier des visages, des comportements et des situations.


– En 1080P, on obtient une image qui comprend plus de 2MP avec une taille de 1080 x 1920 pixels. Cette résolution est nécessaire pour lire des plaques d’immatriculation au delà d’une dizaine de mètres. Cette résolution est également conseillée pour les surfaces importantes et lorsque l’on doit utiliser des zooms importants pour visionner des sujets éloignés.


– Avec des résolutions de 4MP, on obtient des images très précises avec une excellente restitution des détails. Cette résolution est très intéressante pour des utilisations industrielles, des surveillances de caisse pour des magasins, des surveillance de scènes éloignées ou simplement pour des clients exigeants.

B – En fonction de sa forme, de son esthétique.

Oui, l’esthétique est un ciitère de choix, spécialement, dans le cas d’une installation domestique. Il existe 3 grandes «formes» ou esthétiques de caméra de vidéo surveillance :


Les caméras dômes, de forme ronde, de la taille qui varie entre une balle de golf et une balle de tennis. L’avantage de ces caméras résident dans leur discrétion. Elles sont de ce fait souvent retenues pour être fixées sur les extérieurs des maisons individuelles.



Les caméras «tubes», en forme de «canon» dont la taille est très variable. Les caméras motorisées dite «PTZ» dont la taille avoisine celle d’un ballon de football. Elles peuvent être orientées dans tous les sens et se manipulent le plus souvent à l’aide d’un «joystick». Leur utilisation est clairement professionnelle comme leur coût le laisse entendre.



C – En fonction de la vision nocturne dont on a besoin


Une caméra dôme classique dispose d’une vision nocturne de 20 à 30 mètres. En effet, leur taille modeste interdit la vision nocturne sur une longue distance Néanmoins, la technologie des leds infrarouges progresse et on peut maintenant trouver des caméras dôme disposant de vision nocturne de 50 ou 60 mètres.


A la différence des caméras dômes, les caméras tubes ont moins de contraintes de proportions ou de discrétion et peuvent avoir des tailles relativement importantes.
Elles peuvent intégrer de nombreuses leds infrarouges avec des visions de nuit jusqu’à 100 mètres.



Etant équipées de zooms important avec des lentilles jusqu’à 150mm, les caméras PTZ sont faites pour voir loin, de jour comme de nuit. Ainsi, il n’est pas rare de trouver ces caméras avec des vision nocturnes jusqu’à 200 mètres.